Regard sur la Meuse avec Faruk Celik

photofarukcelik
 

Entretien avec Faruk Celik, directeur du site de production d’EvoBus France à Ligny-en-Barrois

« L’usine est un maillon essentiel dans le réseau de production d’EvoBus »

 

 

1. Vous dirigez le site d’assemblage EvoBus France à Ligny-en-Barrois du groupe Daimler depuis 6 mois. C’est une activité que vous connaissez bien. Expliquez-nous votre parcours.

J’ai effectué toute ma scolarité en Allemagne. Après mon service civil raccourci en Turquie, j’ai spontanément commencé à travailler pour BOSCH Turquie. Ensuite, j’ai été embauché par Mercedes-Benz Türk à Istanbul, une fierté car j’ai toujours souhaité travailler dans la construction automobile. Après avoir eu diverses fonctions, je suis rentré en Allemagne en 2014 où j’ai été responsable de la planification pour les sites de production de Mannheim et Neu-Ulm d’EvoBus.
A partir de 2017, j’ai pu prendre la responsabilité du projet du nouveau site de production de châssis en République Tchèque grâce à la réorganisation de la production. J’ai également accompagné le début de production de série des autobus électriques à Mannheim.

EB3601 1000

2. Racontez-nous « votre première visite en Meuse », à Ligny, et votre ressenti.

Grâce à mes fonctions à Mannheim, où nous produisons également l’autobus urbain Citaro, je me suis régulièrement déplacé sur le site de production de Ligny. Mes premières impressions ont été très positives : Ligny est calme, sans stress et surtout avec peu de circulation, après presque 2 décennies dans une métropole comme Istanbul… D’un autre côté, j’ai rencontré sur notre site de Ligny des employés très motivés avec une grande expertise, fiers de travailler pour EvoBus.

3. Qu’est-ce que le site de Ligny-en-Barrois, réputé pour sa polyvalence, a de particulier dans la stratégie de Daimler Buses ?

L’usine de Ligny est – et le restera dans l’avenir – un maillon essentiel dans le réseau de production d’EvoBus. Nous avons construit différents modèles dans le passé, dont en dernier les autocars interurbains, mais nous nous sommes spécialisés dans les autobus urbains et notre Citaro.
Tous nos process sont optimisés pour les versions construites aujourd’hui, dont les modèles hybrides, pour lesquelles la demande reste forte. Notre production est flexible en termes de nombre d’unités et du mix des différents modèles. Nous pouvons ainsi très rapidement réagir aux exigences du marché, même à très court terme.

4. Qu’apporte le site meusien à votre activité, en termes d’expérience et d’expertise ?

Le site de Ligny-en-Barrois fête cette année ces 40 ans. Il a été fondé en 1981 par Kässbohrer, puis été intégré dans l’EvoBus France et ainsi dans le groupe Daimler. Nous disposons donc d’une expertise de longue date. Les contrôles de qualité et les standards par rapport à la sécurité et l’environnement sont très stricts afin de correspondre aux exigences du groupe Daimler.


5. Quels nouveaux liens – nouvelles collaborations pourraient se tisser avec l’écosystème industriel local ?

EB3683 1000

En 2020, l’entreprise Safran à Commercy a dû mettre une grande partie de ses collaborateurs en chômage partiel. Des partenaires locaux ont été recherchés afin d’éviter ou limiter ces mesures par le biais de conventions de prêts de personnel. Nous avons conclu une convention avec Safran en septembre 2020 : 10 collaborateurs Safran sont donc venus renforcer nos rangs en production sur la fin d’année 2020. C’est un partenariat gagnant-gagnant : Safran réduit son recours au chômage partiel et nous avons à disposition du personnel qualifié. Nous continuons ce partenariat en 2021 avec 6 collaborateurs jusqu’en juillet 2021, avec possibilité de prolongation.

Les collaborateurs Safran sont satisfaits de leur expérience chez nous et nous sommes également très heureux d’avoir trouvé cette solution. Nous remercions nos collaborateurs de les avoir intégrés à nos équipes. Cette mesure montre également la solidarité entre les entreprises meusiennes.
Nous avons également toujours largement recours à l’alternance. Nous avons des partenariats avec les CFAI de Bar-le-duc, Saint-Dizier, etc. : nous avons actuellement 26 élèves venant du secteur. En plus de cela, il y a une classe spéciale EvoBus pour préparer le diplôme AFI (agent de fabrication industrielle) comportant 24 élèves.

6. La production 2020 a encore progressé, malgré les difficultés liées à la COVID-19. Quelle est la suite que vous anticipez pour le site de Ligny ?

Malgré la COVID-19, nous avons la chance d’avoir un volume de production très élevé, y compris l’année dernière et cette année. D’un côté, notre produit, l’autobus Citaro dispose d’une technologie aboutie et fiable.
De l’autre côté, nous avons des exigences de qualité très élevées. Le client reste au centre de notre approche et c’est dans la réponse à leurs souhaits spécifiques que réside notre succès. Je vois l’avenir du site de Ligny très positif.

 

 

Publié le 29 avril 2021 - Aurélien Tardiveau

Département de la Meuse Fond national d'aménagement et de développement du territoire Fond européen de développement régional GIP OBJECTIF MEUSE Pacte Lorraine GRAND-EST - ALSACE - CHAMPAGNE-ARDENNE - LORRAINE